Le « Back tracking » : une approche innovante proposée par Isabelle Boydens en vue d’améliorer la qualité de l’information et intégrée par Arrêté Royal en 2017 dans le secteur de la sécurité sociale belge

Dans le cadre de ses recherches opérationnelles sur la qualité des données, appliquant les méthodes de la critique historique aux sources informatiques, Isabelle Boydens a adapté et appliqué à grande échelle la méthode du « data tracking » de Thomas Redman (AT&T Labs) aux bases de données de la sécurité sociale belges. Celles-ci permettent le prélèvement et la redistribution annuels de 50 milliards d’euros à l’échelle du pays. Mais vu la complexité et la mouvance du réel observable et de la législation, la gestion des flux administratifs incluent de nombreuses anomalies qu’il est coûteux et difficile de traiter.

Alors que la méthode de Redman consiste à partir des flux d’information alimentant une banque de données et, sur la base d’un échantillon, à identifier les erreurs formelles pour y remédier structurellement à la source, à la différence de Redman, l’approche proposée par I. Boydens consiste, d’une part, en un « back tracking » pour identifier, à partir des violations de « business rules » les plus fréquemment observées à la source au sein de la base de données, les causes structurelles et y remédier en remontant les flux d’information vers l’amont, ce qui permet une action beaucoup plus rapide. Et d’autre part, l’approche d’I. Boydens inclut les questions d’interprétation non formelles liées à l’émergence constante de nouveaux cas de figure dans le secteur mouvant et empirique de la population assujettie à la législation sociale. Leur traitement demande une intervention en partenariat entre les fournisseurs de l’information, les gestionnaires de la base et le législateur.

Vu les résultats probants en terne de partenariat et de ROI, en 2016, le Conseil des Ministres a donné son feu vert au projet d’Arrêté Royal instaurant une base légale pour le baromètre de qualité destiné aux Secrétariats Sociaux Agréés (SSA). Le baromètre inclut la méthode du « back tracking » proposée par Isabelle Boydens qui y joue un rôle central : testée en 2016 avec plusieurs SSA et l’aval de l’Union des Secrétariats Sociaux Agréés, celle-ci est légalement généralisée depuis 2017.

REFERENCES :

1) Source interne à Smals : La nouvelle méthode du data tracking d’Isabelle Boydens est intégrée dans le cadre du baromètre de qualité pour les SSA. In « Symbiose », Bruxelles, Smals, avril 2017, n°64, p. 10. Link  Nieuwe methode datatracking van Isabelle Boydens opgenomen in kwaliteitsbarometers voor ESS. In « Symbiose », Brussel, Smals, april 2017, n°64, blz. 10. Link

2) Arrêté Royal – Koninklijk besluit (source : Moniteur belge – Bron : Belgisch Staatsblad) Link

2 FEVRIER 2017. – Arrêté royal du 2 février 2017 modifiant le chapitre IV de l’arrêté royal du 28 novembre 1969 pris en exécution de la loi du 27 juin 1969 révisant l’arrêté-loi du 28 décembre 1944 concernant la sécurité sociale des travailleurs. Publication : 2017-02-20. Numac : 2017200919 – « …Le baromètre permet de faire apparaître les problèmes et points névralgiques dans le processus permanent d’amélioration de la qualité générale et de complétude des déclarations. Le baromètre est également un instrument de monitoring. En procédant à une cartographie des problèmes, le SSA est en mesure d’entreprendre les démarches nécessaires en vue de l’adaptation des méthodes de travail. Les contrôles de qualité récurrents lui donnent la possibilité de surveiller/contrôler les progrès réalisés. »

2 FEBRUARI 2017. – Koninklijk besluit van 2 februari 2017 houdende wijziging van hoofdstuk IV van het koninklijk besluit van 28 november 1969 tot uitvoering van de wet van 27 juni 1969 tot herziening van de besluitwet van 28 december 1944 betreffende de maatschappelijke zekerheid der arbeiders. Publicatie : 2017-02-20. Numac : 2017200919 « … De barometer laat toe de problemen en pijnpunten zichtbaar te maken in het permanent proces van verbetering van de algemene kwaliteit en volledigheid van de aangiften. De barometer is tevens een monitoring instrument. Door de problemen in kaart te brengen is het ESS in staat de nodige stappen te ondernemen tot aanpassing van de werkmethodes. De wederkerende kwaliteitscontroles geven hen de mogelijkheid de vooruitgang te bewaken/controleren… »

3) Rapport de recherche : BOYDENS I., Data Tracking : le « Return On Investment » de l’analyse des flux d’information. Research Note, Bruxelles, Smals, n° 28, décembre 2012, 24 pp. Link