Prix du mémoire en communication interne Franco-belge

L’Association belge de la communication interne et l’Association française de la communication interne lancent conjointement cette année 2020 un Prix du mémoire en communication interne Franco-belge en collaboration avec le réseau international sur la professionnalisation des communicateurs, RESIPROC. N’hésitez pas à inscrire les étudiants dont vous avez particulièrement apprécié le mémoire.

 

Au-delà de l’importance de la dimension francophone, le Prix du mémoire en communication interne affirme la volonté de l’Abci, de l’Afci et du RESIPROC de valoriser la contribution des sciences humaines et sociales à la réflexion et à la pratique professionnelle des communicants. Le mémoire choisi devra, en effet, à la fois faire preuve de rigueur scientifique et d’une approche innovante propre à questionner les communicateurs dans leurs pratiques et leur professionnalisation.

 

Le lauréat de ce Prix Abci/Afci du mémoire en communication interne bénéficiera, entre autre, d’une inscription gracieuse pendant 1 an à l’ensemble des activités de l’Abci et de l’Afci, associations de référence en matière de communication qui lui ouvriront les portes d’un réseau francophone fort de plus de 1000 communicateurs.

 

Pour participer :

Conditions : les candidats doivent avoir réalisé, en Master (formation initiale ou continue), un mémoire de fin d’étude traitant d’une problématique de communication interne au sein d’une organisation. La présentation du mémoire au Prix se fait en accord avec l’enseignant en charge de la promotion/direction du mémoire ou le responsable de la formation de l’étudiant. Le mémoire doit avoir obtenu la note de 14/20 ou 70/100  à minima pour pouvoir concourir. Il s’agit des mémoires présentés en 2019.

Inscription conjointe par l’enseignant et l’étudiant :

Dépôt du mémoire et de la fiche de candidature (document joint) : info@abci.org et contact@afci.asso

Date limite de dépôt :  15 février 2020

Pour toute information complémentaire : Elise Le Moing-Maas, Abci : elise.maas@galilee.be /0033 6 60 46 00 55 / 0032 479 71 06 73

 

Retrouvez toutes les informations sur les sites de l’ABCI ou celui de l’AFCI dédié au Prix du mémoire en communication interne – édition 2020

Print Friendly, PDF & Email

Prix du CSA

Au printemps 2020, le « Prix du CSA » récompensera un mémoire de deuxième cycle de l’enseignement supérieur de type long (Master complémentaire et Master de spécialisation) d’un prix d’une valeur de 1 500 €.

Le prix sera décerné lors de la présentation du rapport annuel du CSA qui se déroulera le 22 avril 2020 devant tout le secteur de l’audiovisuel belge francophone réuni pour l’occasion.

Le mémoire doit constituer une contribution scientifique originale à la compréhension et à la réflexion sur les enjeux juridiques, économiques, sociologiques, politiques, culturels, technologiques ou créatifs de l’audiovisuel. Un mémoire fondé sur l’application de pratiques professionnelles est recevable à condition qu’il contribue à la réflexion scientifique sur ces mêmes enjeux. Il doit être impérativement transmis au CSA avant la date du 7 février 2020.

Veuillez trouver sous ce lien : une liste de sujets de mémoire en lien avec le secteur audiovisuel.

En savoir plus

Print Friendly, PDF & Email

Documentaliste chez l’AEIDL

L’AEIDL (Association Européenne pour l’Information sur le Développement Local) est à la recherche d’un documentaliste pour renforcer leur équipe. Plus d’informations se trouvent ici (français) et ici (anglais).

Print Friendly, PDF & Email

Document manager chez European Investment Bank

La ‘European Investment Bank’ a une offre d’emploi intéressant pour les diplômés de STIC. Plus d’information se trouve ici.

Print Friendly, PDF & Email

Offre d’emploi comme chef de bureau à la Ville de La Louvière

La Ville de La Louvière recrute, pour un contrat de remplacement longue durée, Un chef de bureau (H/F) pour les bibliothèques communales. Plus d’information se trouve ici.

Print Friendly, PDF & Email

Appel à projet Marie-Antoinette Van Huele

Le Fonds Marie-Antoinette Van Huele est un fonds important qui fut constitué initialement au sein de la Faculté de Philosophie et Lettres. Tous les ans une somme de 9000 € est affectée à l’octroi d’un ou plusieurs Prix. Plus d’information se trouve ici.

Print Friendly, PDF & Email

Stage chez Tradas

Tradas Language Solutions cherche un stagiaire en tant que chef de projet ou traducteur. Plus d’information se trouve ici.

Print Friendly, PDF & Email

Stage chez le CIM

Le Centre d’Information sur les Médias (CIM) offre un stage de minimum 12 semaines. Plus d’information  se trouve ici.

Print Friendly, PDF & Email

Présentation du MaSTIC – publication des slides

La présentation du MaSTIC a eu lieu ce jeudi 19 septembre. Vous trouverez ici les slides de la séance. Bonne rentrée académique!

Print Friendly, PDF & Email

Réunion du groupe de contact FNRS « Analyse critique et amélioration de la qualité de l’information numérique »

Téléchargez les slides d’Isabelle Boydens et de Max De Wilde.

La prochaine réunion du groupe de contact FNRS « Analyse critique et amélioration de la qualité de l’information numérique » se tiendra le mercredi 29 janvier 2020 dès 13h30 à l’Université libre de Bruxelles (auditoire AY2.108, bâtiment A, campus du Solbosch). Pluridisciplinaire, le groupe se situe au confluent des sciences appliquées et des sciences humaines et politiques.

Le groupe, dont nous avons fêté les 25 ans en 2019, s’est réuni récemment en 2014, en 2015, en 2016, en 2017, en 2018 et en 2019.  La réunion de 2020 s’inscrira  dans le thème fédérateur que l’Université libre de Bruxelles a choisi pour l’année académique 2019-2020, « l’année des langues ». Un thème riche, entre autres, sur le plan littéraire, culturel, cognitif ou encore, technologique

S’agissant des systèmes d’information et des technologies actuelles, la qualité des données, qui alimentent les programmes, est d’autant plus sensible que le langage naturel, toujours sujet à interprétation, évolue avec l’usage, de manière asynchrone d’une langue et d’une culture à l’autre.

En particulier, la conférence proposée lors de cette réunion du 29 janvier 2020, « I want to talk to a HUMAN! » : impact de la qualité des bases de connaissances sur les agents conversationnels, examinera cette question dans le domaine des agents conversationnels (ou « chatbots ») mobilisés pour assister les « centres de contacts ». Ceci, à travers une étude de cas particulièrement éclairante : celle du centre de contact de la Commission européenne, Europe Direct, qui traite annuellement près de 100.000 questions de citoyens formulées dans 23 langues. Nous verrons ensemble les défis que soulève l’implémentation d’un chatbot multilingue, devant répondre à des questions portant sur des domaines aussi variés que le Brexit, le programme de recherche Horizon 2020 ou les droits des passagers aériens, en mettant l’accent sur l’impact de la qualité des bases de connaissances sur les agents conversationnels.

La conférence sera présentée par Max De Wilde, Docteur en information et communication avec une spécialisation en linguistique computationnelle (Université libre de Bruxelles, 2015). En parallèle de son activité principale de consultant IT pour la Commission européenne, il est Maître de conférences à l’ULB où il dispense les cours de Traitement automatique de corpus et d’Ingénierie linguistique, ainsi que Chargé d’enseignement à l’Université de Genève.

La réunion se terminera par une table ronde au cours de laquelle tous les participants qui le souhaitent seront invités à intervenir. L’accès à la rencontre, qui est financée par le Fonds National de la Recherche Scientifique, est gratuit ; il est toutefois indispensable de s’inscrire avant le 23 janvier 2020 au plus tard à l’événement, le nombre de places disponibles étant limité. Accédez au formulaire d’inscription en cliquant ici

 

Programme

 

13h30 Accueil des participants

14h00 Mot d’accueil par Seth Van Hooland, Chargé de cours à l’ULB et Président du Master en Sciences et Technologies de l’Information et de la Communication (MaSTIC)

14h05 Introduction, par Isabelle Boydens, Présidente du groupe de contact FNRS « Analyse critique et amélioration de la qualité de l’information numérique », Professeur ordinaire à l’ULB et responsable du « Data Quality Competence Center » au sein du département Recherche de Smals

14h15  “I want to talk to a HUMAN!” : impact de la qualité des bases de connaissances sur les agents conversationnels, par Max De Wilde

15h45 Débat et table ronde. Modérateur : Gani Hamiti, Data Quality Analyst chez Smals.

16h15 Réception

 

Résumé

 

“I want to talk to a HUMAN!” : impact de la qualité des bases de connaissances sur les agents conversationnels

Dans le secteur privé comme dans les administrations publiques, les agents conversationnels (“chatbots”) s’imposent progressivement comme support de première ligne permettant de fournir aux utilisateurs des réponses à leurs questions.

Pour ce faire, ces agents s’appuient sur des ressources internes ou externes pouvant prendre la forme de bases de connaissances structurées. La qualité de ces bases de connaissances, ainsi que celle de l’interprétation des requêtes formulées en langage naturel, a donc un impact direct sur les performances du système et la satisfaction de l’utilisateur.

Dans ce contexte, nous analyserons les forces et les limites du traitement automatique des langues et de l’apprentissage automatique pour la gestion de connaissances en constante évolution.

A cette fin, nous nous appuierons sur des exemples concrets issus du centre de contact Europe Direct de la Commission européenne (qui traite annuellement près de 100.000 questions de citoyens formulées dans 23 langues), et ce dans des domaines aussi divers que le Brexit, le programme de recherche Horizon 2020 ou encore les droits des passagers aériens.

 

Intervenant

 

Max De Wilde est Docteur en information et communication avec une spécialisation en linguistique computationnelle (Université libre de Bruxelles, 2015). En parallèle de son activité principale de consultant IT pour la Commission européenne, il est Maître de conférences à l’ULB où il dispense les cours de Traitement automatique de corpus et d’Ingénierie linguistique, ainsi que Chargé d’enseignement à l’Université de Genève où il enseigne les TIC aux étudiants en traduction.

Print Friendly, PDF & Email