Présentation


Nos sociétés de l’information et de la connaissance sont caractérisées par une quantité impressionnante d’informations disponibles au travers d’une variété de systèmes d’informations et de technologies de communication (Internet, intranets, banques de données). Dans ce contexte, la place occupée par les spécialistes de l’information ne cesse de s’accroître tant dans le secteur public que privé.

Le Master en STIC propose une formation universitaire pluridisciplinaire visant à former des spécialistes capables de s’inscrire dans les enjeux stratégiques de la gestion de l’information et de la communication. Dès 1977, l’ULB a été pionnière en lançant – via son ancienne section Infodoc – un diplôme universitaire dans le domaine de la gestion de l’information. Capitalisant plus de trente ans d’expérience, le Master en STIC vise, d’une part, l’apprentissage de la structuration de l’information au sens large, ce qui requiert des capacités d’abstraction et de conceptualisation de haut niveau. D’autre part, la formation offre, en support, des connaissances technologiques en vue de la mise en œuvre opérationnelle des systèmes d’information. Résolument pluridisciplinaire, cet enseignement conceptuel et technologique se greffe sur le cursus universitaire préexistant des étudiants. En tant que domaine d’application, leur discipline première est en effet susceptible d’enrichir leurs compétences en matière de gestion de l’information et de la communication.

Objectifs de la formation

À l’issue de deux années de Master en STIC, l’étudiant doit pouvoir articuler les connaissances et les compétences suivantes :

Connaissances de base

Niveau universitaire de culture et de connaissances en ce qui concerne les grands enjeux (sociaux, économiques, politiques, scientifiques, culturels, philosophiques et idéologiques) qui entourent la gestion de l’information.

Connaissances spécialisés

Capacité de conceptualiser le processus de la recherche d’information sur différentes plateformes (moteurs de recherche, bases de données), de l’indexation (full-text et à l’aide des langages documentaires) et de la construction et la gestion d’un système d’information (création de notices documentaires, de vocabulaires contrôlés et la gestion d’un workflow).

Compétences

– Compétences spécifiques : connaissance effective des techniques du métier. Le diplômé est préparé pour gérer un système d’information et l’adapter à des besoins spécifiques.

– Compétences instrumentales : le diplômé est capable de diriger des équipes de travail, gérer des projets et évaluer la qualité des pratiques et outils professionnels.

– Compétences transversales : de façon critique et responsable, il est capable de porter, d’adapter ou de transformer les outils et pratiques professionnels dans lesquels il évolue. Il est capable de gérer, d’interpréter et de répondre aux situations nouvelles de manière originale. Il intègre à ces stratégies des réflexions sociales, responsables et éthiques.

– Compétences implicites : dans l’application d’une compétence spécifique, l’étudiant mobilise des ressources pour résoudre un problème. Ce faisant, il développe de compétences dites implicites qui ne sont pas directement associées à des objectifs de formation mais qui doivent être considérées dans l’analyse globale.

Laissez une réponse

Vous devez être connecté pour déposer un commentaire.